Le métier de Technicien Méthodes

En quoi consiste les méthodes ?

Les méthodes font référence aux techniques et processus systématiques employés pour accomplir une tâche ou réaliser un objectif. Dans un contexte industriel, le terme « méthodes » concerne souvent l’optimisation et la standardisation des procédures de fabrication et de production pour maximiser l’efficacité, réduire les coûts et améliorer la qualité. Cette démarche implique l’analyse des processus existants, l’identification des goulets d’étranglement ou des inefficacités, la conception de solutions innovantes et la mise en œuvre de nouvelles procédures ou équipements. Les méthodes sont essentielles pour garantir la compétitivité et la pérennité d’une organisation dans un environnement économique en constante évolution.

Qu’est-ce qu’un technicien méthodes ?

Un technicien méthodes est un professionnel chargé d’analyser, de concevoir et d’optimiser les processus de fabrication et de production au sein d’une entreprise industrielle. Sa mission principale est d’améliorer l’efficacité des procédés, de réduire les coûts et de garantir la qualité des produits. Pour ce faire, il étudie les procédures existantes, identifie les potentiels d’amélioration, conçoit de nouvelles méthodes de travail, et s’assure de la mise en place correcte des nouvelles solutions. En collaboration étroite avec les équipes de production, d’ingénierie et de qualité, le technicien méthodes joue un rôle clé dans l’amélioration continue et la compétitivité de l’entreprise.

forme background
forme background

Le rôle et missions du technicien méthodes

Le technicien méthodes joue un rôle central dans l’optimisation des processus de fabrication et de production. Sa mission est d’assurer l’efficience des procédures industrielles en étudiant et analysant les méthodes actuelles, en identifiant les zones d’amélioration, et en proposant des solutions innovantes pour augmenter la productivité, réduire les coûts et garantir la qualité. Il élabore des gammes de fabrication, choisit les outils adaptés, réalise des plans et des documents techniques, et collabore étroitement avec les équipes de production pour mettre en œuvre ces nouvelles méthodes. En combinant des compétences techniques avec une vision d’amélioration continue, il contribue directement à la compétitivité et à la réussite de l’entreprise.

"Le technicien méthodes ne se contente pas de suivre le courant, il redessine les voies de la production pour que demain soit plus efficace qu'aujourd'hui."

Histoire du métier de technicien méthodes

L’histoire du métier de technicien méthodes est étroitement liée à l’évolution de l’industrie, en particulier à la recherche d’efficacité et d’optimisation des processus de fabrication. Voici un aperçu de cette histoire :

  • Révolution industrielle : Avec l’émergence de la production de masse au 19ème siècle, la nécessité de systématiser et d’optimiser les processus de fabrication est devenue plus évidente. Les premières tentatives d’amélioration des méthodes de travail ont commencé durant cette période.

  • Taylorisme et Fordisme : Au début du 20ème siècle, Frederick Taylor a introduit des principes de gestion scientifique, cherchant à optimiser chaque étape du processus de travail pour maximiser la productivité. Henry Ford a ensuite adopté et adapté ces principes pour la production automobile, menant à la production en série et à la standardisation.

  • Deuxième Guerre mondiale : La guerre a exigé une production rapide et efficace d’armes et de matériel. Cela a conduit à des innovations dans les méthodes de production et à une reconnaissance accrue de l’importance d’une planification et d’une organisation efficaces.

  • Ère post-guerre : Après la guerre, le Japon, en particulier, a adopté et développé de nouvelles techniques de gestion de la production, telles que le système de production Toyota (ou « Lean Manufacturing »). Ces méthodologies ont mis l’accent sur l’élimination des gaspillages, l’amélioration continue, et la maximisation de la valeur pour le client.

  • Informatisation et automatisation : Avec l’avènement de la technologie informatique dans les années 60 et 70, les techniciens méthodes ont commencé à utiliser des outils informatiques pour modéliser, analyser et optimiser les processus de production. L’automatisation a également joué un rôle clé dans la transformation des méthodes de fabrication.

  • Aujourd’hui : À l’ère de la numérisation et de l’Industrie 4.0, le technicien méthodes doit intégrer des compétences en matière de technologie de l’information, d’automatisation et de connectivité. Les concepts tels que la fabrication additive, l’Internet des objets (IoT) et l’intelligence artificielle influencent et façonnent le rôle du technicien méthodes.

Technicien méthodes : les compétences

Le technicien méthodes est un maillon essentiel dans la chaîne de production industrielle. Ses compétences sont variées et s’étendent de la compréhension technique à la gestion de projet. Voici une liste non exhaustive des compétences clés qu’un technicien méthodes doit maîtriser :

  • Compétences techniques : Une solide connaissance des procédés de fabrication, des machines et des outils utilisés est fondamentale. Cela comprend la lecture et l’interprétation de plans techniques, de schémas et de spécifications.

  • Maîtrise des outils informatiques : Utilisation de logiciels CAO (Conception Assistée par Ordinateur), DAO (Dessin Assisté par Ordinateur), et des systèmes de gestion de production (ERP, MES).

  • Analyse et résolution de problèmes : Capacité à identifier des inefficacités ou des problèmes dans les processus de production et à proposer des solutions adaptées.

  • Gestion de projet : Organiser, planifier et suivre les différentes étapes d’un projet d’amélioration ou de mise en œuvre d’une nouvelle méthode de production.

  • Communication : Capacité à communiquer efficacement avec divers intervenants, tels que les opérateurs de production, les ingénieurs, les fournisseurs et la direction.

  • Connaissance des normes de qualité : Comprendre les normes et réglementations en vigueur pour garantir que les processus respectent les exigences de qualité.

  • Connaissances en amélioration continue : Familiarité avec des méthodologies telles que le Lean Manufacturing, Six Sigma ou 5S, qui visent à optimiser la production.

  • Esprit d’équipe : Collaborer étroitement avec différentes équipes et départements pour garantir la mise en œuvre réussie des nouvelles méthodes.

  • Adaptabilité : L’industrie évolue rapidement, et le technicien méthodes doit être capable de s’adapter aux nouvelles technologies, méthodes et défis.

  • Vision stratégique : Capacité à voir « le tableau d’ensemble », à comprendre comment les améliorations individuelles s’intègrent dans les objectifs globaux de l’entreprise.

  • Connaissance des normes de sécurité : Assurer que les méthodes proposées respectent toutes les réglementations et normes de sécurité.

Pourquoi devenir technicien méthodes ?

Devenir technicien méthodes présente plusieurs avantages et opportunités, tant sur le plan professionnel que personnel. Voici quelques raisons pour lesquelles on pourrait être attiré par ce métier :

  • Rôle central dans l’industrie : Le technicien méthodes occupe une position stratégique au sein des entreprises industrielles, agissant comme un pont entre la conception et la production. Cette centralité offre une vue d’ensemble des opérations.

  • Impact direct : Les améliorations et optimisations apportées ont un impact direct sur la productivité, la qualité et la rentabilité de l’entreprise. Il est gratifiant de voir ses propositions mises en œuvre et d’en mesurer les bénéfices tangibles.

  • Défis continus : L’industrie évolue constamment avec l’introduction de nouvelles technologies et méthodologies. Ces changements offrent des défis continus, rendant le métier stimulant et évolutif.

  • Opportunités de carrière : Les compétences acquises en tant que technicien méthodes sont précieuses et transférables. Cela peut ouvrir la voie à des postes de responsabilité, comme responsable méthodes, ingénieur de production, ou même des rôles de gestion.

  • Développement professionnel : La nécessité de rester à jour avec les dernières technologies et méthodologies offre de nombreuses opportunités de formation et de développement professionnel.

  • Collaboration multidisciplinaire : Travailler en étroite collaboration avec divers départements (conception, production, qualité, logistique) offre une expérience riche et variée.

  • Satisfaction de résoudre des problèmes : Si vous avez un penchant pour l’analyse, la résolution de problèmes et l’innovation, le rôle de technicien méthodes est extrêmement gratifiant.

  • Stabilité de l’emploi : Malgré les fluctuations économiques, il y aura toujours un besoin d’optimiser et d’améliorer les processus de production, ce qui rend le rôle de technicien méthodes relativement stable.

  • Contribution à la modernisation : Participer activement à l’amélioration et à la modernisation des processus de production contribue à la compétitivité et à la pérennité de l’entreprise.

Difficulté de la recherche
0% indiquant les profils les plus communs, et 100% les profils extrêmement rares 80%

Technicien méthodes : les formations

Le métier de technicien méthodes requiert une solide formation technique. Voici une liste non exhaustive des formations généralement conseillées ou reconnues pour accéder à ce métier :

  • Bac professionnel :

    • Bac pro Technicien d’usinage
    • Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle
    • Bac pro Technicien outilleur
  • BTS (Brevet de Technicien Supérieur) / DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) :

    • BTS Conception des processus de réalisation de produits (CPRP)
    • BTS Industrialisation des produits mécaniques (IPM)
    • DUT Génie mécanique et productique (GMP)
    • DUT Génie industriel et maintenance (GIM)
  • Licence professionnelle :

    • Licence pro Métiers de l’industrie : conception et processus de mise en forme des matériaux
    • Licence pro Métiers de l’industrie : mécanique
  • Écoles d’ingénieurs : Certains techniciens méthodes peuvent également provenir d’écoles d’ingénieurs avec une spécialisation en mécanique, production, génie industriel ou équivalent. Ces formations offrent une compréhension approfondie des systèmes et des processus, ainsi qu’une vision stratégique de l’industrie.

  • Formations spécifiques : Des organismes de formation proposent également des modules ou des cursus spécialisés dans les méthodes de production, l’amélioration continue, ou des techniques spécifiques telles que le Lean Manufacturing ou le Six Sigma.

  • Formations continues : Pour ceux qui sont déjà dans le domaine industriel mais souhaitent se spécialiser ou se reconvertir en tant que technicien méthodes, des formations continues adaptées peuvent être envisagées.

forme background

Le salaire d'un technicien méthodes

Rémunération annuelle brute (fixe + variable) proposée dans les offres d’emploi :

€ 29 000 par an ou € 15.93 par heure. Les postes de niveau débutant commencent avec un salaire environnant € 25 350 par an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés gagnent jusqu’à € 35 000 par an.

Sources : Talent.com

Evolution et perspectives d’un technicien méthodes

Le métier de technicien méthodes, de par sa position stratégique au sein de l’industrie, offre plusieurs perspectives d’évolution. Voici quelques-unes des trajectoires possibles pour un technicien méthodes :

  • Responsable Méthodes : Naturellement, après quelques années d’expérience et avec une maîtrise avérée des processus, un technicien méthodes peut évoluer vers un poste de responsable méthodes. Il aura alors la charge d’une équipe, devra définir les orientations stratégiques du département et collaborer étroitement avec la direction.

  • Ingénieur Méthodes : Avec une formation complémentaire, ou après avoir acquis une expertise solide, le technicien méthodes peut prétendre à un poste d’ingénieur méthodes, avec des responsabilités élargies et souvent un rôle plus stratégique dans l’entreprise.

  • Responsable de Production : Grâce à sa connaissance approfondie des processus de fabrication, le technicien méthodes est bien placé pour prendre la tête d’une unité ou d’un atelier de production.

  • Chef de Projet : La gestion de projets d’amélioration ou de mise en œuvre de nouvelles méthodes prépare le technicien à des rôles de chef de projet, où il pourra piloter des initiatives d’envergure pour l’entreprise.

  • Qualité et Amélioration Continue : Les compétences en méthodes sont étroitement liées à l’amélioration continue et à la qualité. Un technicien méthodes peut donc évoluer vers des postes de responsable qualité ou responsable de l’amélioration continue.

  • Consultant : Avec une expertise solide, un technicien méthodes peut choisir de conseiller d’autres entreprises en tant que consultant en optimisation industrielle ou en amélioration continue.

  • Formateur technique : Fort de son expérience et de ses connaissances, le technicien peut aussi choisir de transmettre son savoir en devenant formateur dans son domaine.

  • Spécialisation : Au sein même du métier, il est possible de se spécialiser davantage, par exemple en CAO/DAO, en Lean Manufacturing, en Six Sigma ou dans des domaines technologiques particuliers.

  • Mobilité intersectorielle : L’expertise d’un technicien méthodes n’est pas limitée à un secteur industriel. Il peut décider de changer de secteur pour apporter ses compétences à de nouveaux défis.

Les offres d'emploi de Technicien Méthodes

Technicien méthodes et industrialisation – Composants électroniques

Pringy

CDI

16/05/2024

– PME française de 30 collaborateurs  
– 30m€ de CA en 2023
– Fabrication de systèmes électroniques sur-mesure
– Création de poste : liberté de créer les process de A à Z

 

Notre client est une PME française créée il y a 25 ans et composée d’une trentaine de collaborateurs. Elle conçoit et fabrique des systèmes à base d’électronique numérique et de puissance à partir du cahier des charges de leurs clients. Elle est présente dans des domaines variés tel que l’agriculture, les équipements de laboratoire ou encore les piscines. Afin de renforcer son équipe , la société recherche un technicien méthodes et industrialisation qui définira les méthodes d’industrialisation des produits développés par le BE pour réaliser leur fabrication en série. Vous rejoindrez le service industrialisation tenu par le responsable industrialisation et composé d’un opérateur assemblage et d’un technicien méthodes. Votre projet consiste à définir les méthodes d’industrialisation des produits développés par le BE pour réaliser leur fabrication en petite et grande série. Il s’agit essentiellement de cartes électroniques. Au quotidien vos différentes missions sont les suivantes : – Gérer la fabrication des produits en sous-traitance locale- Réaliser les moyens de tests supports pour le BE ou le SAV- Assurer le transfert des instructions de fabrication à l’atelier d’assemblage- Valider la conformité des exigences des sous -traitants- Vérifier la faisabilité des produits montés- Mettre en place les process et méthodes Pourquoi rejoindre cette entreprise ?- Rejoignez une société à taille humaine dans laquelle la communication se veut transparente et fluide grâce à des réunions mensuelles et/ou trimestrielles permettant d’informer l’ensemble du personnel sur les projets, stratégies à venir ou encore l’état des lieux chiffrés de la société- Intégrez une société qui souhaite se développer dans d’autres domaines d’activités comme le ferroviaire- Bénéficiez d’un poste où vous avez la possibilité de vous exprimer librement sur la création des process ainsi que de votre propre organisation. -Vous êtes issu d’une formation de type DUT mécanique ou électrotechnique ou méthodes industrielle -Vous avez au moins 2 ans d’expérience en tant que technicien méthodes et industrialisation  Lieu : Annecy Contrat : CDI Salaire : 38k€ – 45k€ brut annuel Compléments : 1j de télé travail / semaine – chèque sport 300€ / an – Prime d’intéressement à hauteur de 4000€ par an – Tickets restaurants pris en charge à 60% par la société Si votre profil correspond, nous reviendrons vers vous dans les 7 jours à compter de la date d’envoi. 
Voir l’annonce