Le métier d'Ingénieur Ordonnancement

En quoi consiste l'ordonnancement ?

L’ordonnancement, dans le contexte de la gestion des opérations, se réfère à la planification et à la coordination des tâches, des ressources et des activités afin d’atteindre des objectifs spécifiques de manière efficace et efficiente. Il s’agit essentiellement d’établir un calendrier ou une séquence d’exécution des différentes tâches ou processus au sein d’un système ou d’une organisation.

L’ordonnancement intervient dans de nombreux domaines, tels que la gestion de projet, la gestion de la production, la logistique, l’ordonnancement des employés, la planification des rendez-vous, etc. Son objectif principal est d’optimiser l’utilisation des ressources disponibles tout en respectant les contraintes temporelles, les dépendances entre les tâches et les priorités.

Qu’est-ce qu’un ingénieur ordonnancement ?

Un ingénieur en ordonnancement, également connu sous le nom d’ingénieur de planification ou de gestionnaire d’ordonnancement, est un professionnel chargé de planifier, organiser et coordonner les activités et les ressources au sein d’un système ou d’une organisation. Son rôle principal est de mettre en place des calendriers et des séquences d’exécution efficaces pour maximiser l’efficience et optimiser les performances.

forme background
forme background

Le rôle de l’ingénieur ordonnancement

Le rôle de l’ingénieur en ordonnancement est crucial pour assurer une gestion efficace des opérations au sein d’un système ou d’une organisation. Voici les principales responsabilités et fonctions qu’il peut assumer :

  • Planification des activités : L’ingénieur en ordonnancement est chargé d’élaborer des plans détaillés pour les différentes tâches, opérations ou projets. Il analyse les exigences, les contraintes et les objectifs spécifiques, et établit un calendrier réaliste en tenant compte des dépendances entre les activités et des priorités.

  • Allocation des ressources : Il est de la responsabilité de l’ingénieur en ordonnancement d’allouer les ressources nécessaires à l’exécution des tâches planifiées. Cela inclut la gestion des équipements, des matières premières, des compétences du personnel, des budgets, etc. Il s’assure que les ressources sont disponibles au bon moment et en quantité adéquate.

  • Optimisation des performances : L’ingénieur en ordonnancement cherche continuellement des moyens d’optimiser les performances du système. Il utilise des outils et des techniques d’optimisation pour minimiser les temps d’attente, réduire les coûts, maximiser l’utilisation des ressources et améliorer l’efficacité globale des opérations.

  • Gestion des contraintes : L’ingénieur en ordonnancement doit prendre en compte les contraintes spécifiques du système ou de l’organisation, telles que les contraintes de capacité, les contraintes réglementaires, les contraintes budgétaires, les contraintes de qualité, etc. Il trouve un équilibre entre ces contraintes pour élaborer un plan réaliste et réalisable.

  • Suivi et ajustement : Une fois que le plan d’ordonnancement est mis en œuvre, l’ingénieur en ordonnancement surveille et contrôle régulièrement les progrès. Il identifie les écarts par rapport au plan initial, analyse les causes des écarts et prend les mesures correctives nécessaires pour rétablir l’alignement avec les objectifs.

  • Communication et coordination : L’ingénieur en ordonnancement travaille en étroite collaboration avec les différentes parties prenantes, y compris les équipes de production, les gestionnaires de projet, les fournisseurs et les clients. Il communique les plans, les calendriers et les changements aux parties concernées et coordonne les activités pour assurer une exécution fluide et efficace.

  • Amélioration continue : L’ingénieur en ordonnancement participe à l’analyse des performances passées et identifie les opportunités d’amélioration. Il propose des recommandations pour optimiser les processus d’ordonnancement, les flux de travail et les systèmes d’information afin d’augmenter l’efficacité et la productivité globale.

"La planification n'est pas seulement la clé du succès, elle est la clé pour survivre."

Histoire du métier d’ingénieur ordonnancement

Le métier d’ingénieur en ordonnancement a évolué au fil du temps avec l’avènement de la planification et de la gestion des opérations dans divers domaines industriels. Voici une brève histoire de l’émergence et de l’évolution de ce métier :

Début du XXe siècle : Au début du XXe siècle, avec l’essor de l’industrialisation, la nécessité de coordonner et de planifier les opérations de production devient de plus en plus importante. Les premières formes d’ordonnancement sont mises en place dans les usines pour rationaliser les processus et améliorer l’efficacité.

Seconde Guerre mondiale : Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’ordonnancement devient un enjeu crucial pour les industries impliquées dans l’effort de guerre. La planification et la coordination des opérations militaires et de production deviennent essentielles pour répondre aux besoins logistiques et stratégiques.

Après-guerre : Après la guerre, les principes et les techniques de l’ordonnancement développés dans le contexte militaire sont progressivement appliqués dans les secteurs industriels civils. Les méthodes telles que le diagramme de Gantt, le calcul des besoins en matériaux (MRP) et d’autres outils de planification deviennent de plus en plus utilisés.

Années 1950-1970 : Les avancées technologiques et informatiques jouent un rôle clé dans l’évolution de l’ordonnancement. Les premiers systèmes informatiques permettent de gérer et de traiter des données plus rapidement, ce qui facilite la planification et la coordination des opérations. Les modèles mathématiques et les algorithmes d’optimisation sont également développés pour résoudre les problèmes d’ordonnancement complexes.

Années 1980-1990 : Avec la croissance de la gestion de projet et l’adoption de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, le rôle de l’ingénieur en ordonnancement s’étend pour englober la coordination des activités tout au long de la chaîne d’approvisionnement, de la planification des ressources à la gestion des stocks et des délais.

De nos jours : Aujourd’hui, l’ingénieur en ordonnancement joue un rôle essentiel dans divers secteurs tels que l’industrie manufacturière, l’aérospatiale, l’automobile, la construction, les services de santé, etc. Les avancées technologiques, l’intelligence artificielle et l’automatisation continuent de façonner et d’améliorer les processus d’ordonnancement.

Ingénieur ordonnancement : les compétences

Le métier d’ingénieur en ordonnancement requiert un ensemble de compétences techniques et transversales pour réussir dans ce domaine. Voici quelques compétences essentielles pour un ingénieur en ordonnancement :

  • Connaissance des méthodes et outils d’ordonnancement : Un ingénieur en ordonnancement doit avoir une solide compréhension des différentes méthodes et techniques d’ordonnancement, telles que le diagramme de Gantt, la méthode PERT/CPM (Program Evaluation and Review Technique/Critical Path Method), les modèles mathématiques d’optimisation, les logiciels de planification, etc.

  • Capacité d’analyse et de résolution de problèmes : L’ingénieur en ordonnancement doit être capable d’analyser les données, de comprendre les contraintes et les objectifs spécifiques, et de résoudre les problèmes complexes liés à la planification et à la coordination des activités. Il doit être en mesure d’identifier les goulots d’étranglement, de proposer des solutions alternatives et de prendre des décisions éclairées.

  • Compétences en gestion de projet : La gestion de projet est une composante clé de l’ordonnancement. Un ingénieur en ordonnancement doit avoir des compétences en gestion de projet pour définir les objectifs, établir des échéanciers, gérer les ressources, suivre les progrès, communiquer efficacement avec les parties prenantes et assurer la livraison réussie des projets.

  • Maîtrise des outils informatiques : Étant donné que l’ordonnancement implique souvent l’utilisation de logiciels spécialisés, un ingénieur en ordonnancement doit avoir une bonne maîtrise des outils informatiques pertinents. Cela comprend les logiciels de planification, les tableurs, les logiciels d’analyse de données et éventuellement des outils de simulation et d’optimisation.

  • Compétences en communication et en collaboration : L’ingénieur en ordonnancement travaille en étroite collaboration avec différentes parties prenantes, telles que les équipes de production, les fournisseurs, les gestionnaires de projet, etc. Il doit avoir de bonnes compétences en communication pour transmettre clairement les plans, les échéances et les changements, et pour favoriser une collaboration efficace.

  • Aptitude à gérer le stress et les délais : L’ordonnancement peut être un domaine exigeant avec des délais serrés et des situations stressantes. Un ingénieur en ordonnancement doit être capable de gérer la pression, de prioriser les tâches, de rester calme et de prendre des décisions rapides tout en maintenant la qualité et l’efficacité.

  • Capacité d’adaptation et d’apprentissage continu : Les méthodes et les technologies de l’ordonnancement évoluent constamment. Un ingénieur en ordonnancement doit être ouvert au changement, curieux et disposé à apprendre de nouvelles techniques, outils et bonnes pratiques pour rester à jour dans son domaine.

Pourquoi devenir ingénieur ordonnancement ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles quelqu’un pourrait choisir de devenir ingénieur en ordonnancement. Voici quelques motivations courantes :

  • Gestion des opérations : En tant qu’ingénieur en ordonnancement, vous jouez un rôle clé dans la gestion des opérations d’une organisation. Vous êtes responsable de la planification, de l’organisation et de la coordination des activités, ce qui vous permet d’avoir un impact direct sur l’efficacité, la productivité et la rentabilité globale de l’entreprise.

  • Résolution de problèmes complexes : L’ordonnancement implique souvent la résolution de problèmes complexes liés à la coordination des ressources, aux délais, aux contraintes et aux objectifs spécifiques. Si vous aimez relever des défis intellectuels et trouver des solutions créatives, le métier d’ingénieur en ordonnancement peut vous offrir une grande satisfaction.

  • Optimisation des processus : En tant qu’ingénieur en ordonnancement, vous êtes constamment à la recherche de moyens d’améliorer les processus et d’optimiser les performances. Si vous êtes passionné par l’efficacité opérationnelle, la réduction des coûts et l’augmentation de la productivité, ce métier peut vous offrir de nombreuses opportunités d’apporter des améliorations significatives.

  • Collaboration et coordination : En travaillant en étroite collaboration avec différentes parties prenantes, vous développez des compétences en communication, en leadership et en collaboration. Si vous appréciez le travail d’équipe, la coordination des activités et l’interaction avec des personnes de différents domaines, le métier d’ingénieur en ordonnancement peut être enrichissant sur le plan humain.

  • Secteurs variés : Le métier d’ingénieur en ordonnancement est applicable à divers secteurs industriels, tels que la fabrication, l’aérospatiale, l’automobile, la logistique, la construction, les services de santé, etc. Cela offre une flexibilité et la possibilité de travailler dans des domaines qui vous intéressent et qui présentent des défis spécifiques.

  • Évolution professionnelle : Le métier d’ingénieur en ordonnancement offre des opportunités d’évolution professionnelle. Avec de l’expérience et des compétences supplémentaires, vous pouvez progresser vers des postes de gestion, de direction de projet, de conseil ou de spécialisation dans des domaines spécifiques de l’ordonnancement.

  • Impact concret : En optimisant les processus et en améliorant l’efficacité, vous contribuez directement à la réussite de l’organisation et à la satisfaction des clients. Vous pouvez voir les résultats tangibles de votre travail et avoir un impact positif sur la performance globale de l’entreprise.

Difficulté de la recherche
0% indiquant les profils les plus communs, et 100% les profils extrêmement rares 70%

Ingénieur ordonnancement : les formations

Pour devenir ingénieur en ordonnancement, il est généralement nécessaire d’obtenir une formation solide dans le domaine de l’ingénierie, de la gestion des opérations ou des domaines connexes. Voici quelques formations pertinentes pour ce métier :

Diplôme d’ingénieur : Un diplôme d’ingénieur en génie industriel, en génie de la production, en génie logistique ou dans des domaines similaires est souvent requis pour accéder à des postes d’ingénieur en ordonnancement. Ces programmes d’études couvrent les aspects techniques et les principes fondamentaux de la gestion des opérations.

Master en gestion des opérations : Un master en gestion des opérations, en gestion de la chaîne d’approvisionnement ou en logistique peut également être une excellente formation pour devenir ingénieur en ordonnancement. Ces programmes mettent l’accent sur les techniques de planification, de coordination et d’optimisation des opérations.

Formation en gestion de projet : Étant donné que la gestion de projet est une composante essentielle de l’ordonnancement, une formation complémentaire en gestion de projet peut être bénéfique. Il existe des programmes de formation et de certification spécifiques en gestion de projet, tels que le Project Management Professional (PMP), qui peuvent renforcer les compétences nécessaires pour gérer efficacement les projets.

Cours spécialisés en ordonnancement : Certains établissements proposent des cours ou des programmes spécialisés axés sur l’ordonnancement et la planification des opérations. Ces cours peuvent couvrir des sujets tels que les méthodes d’ordonnancement, les outils et les logiciels de planification, les modèles mathématiques d’optimisation, etc.

Formation continue et certifications : Une fois que vous avez obtenu une formation de base, il est important de continuer à vous former et à développer vos compétences en tant qu’ingénieur en ordonnancement. Vous pouvez suivre des formations continues, participer à des séminaires et des conférences professionnelles, et obtenir des certifications spécifiques en gestion des opérations ou en ordonnancement pour renforcer votre expertise.

forme background

Le salaire d'un ingénieur ordonnancement

Rémunération annuelle brute (fixe + variable) proposée dans les offres d’emploi :

€ 37 500 par an ou € 20.60 par heure. Les postes de niveau débutant commencent avec un salaire environnant € 31 400 par an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés gagnent jusqu’à € 48 000 par an.

Sources : Talent.com

Evolution et perspectives d’un ingénieur ordonnancement

Les perspectives d’évolution d’un ingénieur en ordonnancement peuvent être prometteuses, offrant des opportunités de croissance et d’avancement professionnel. Voici quelques voies possibles d’évolution pour un ingénieur en ordonnancement :

  • Gestion de projet : L’expérience en ordonnancement prépare souvent les ingénieurs à évoluer vers des postes de gestion de projet. En acquérant une expertise en planification, en coordination des ressources et en gestion des délais, un ingénieur en ordonnancement peut progresser vers des rôles de chef de projet, de directeur de projet ou de gestionnaire de portefeuille de projets.

  • Gestion de la chaîne d’approvisionnement : Étant donné que l’ordonnancement est étroitement lié à la gestion de la chaîne d’approvisionnement, un ingénieur en ordonnancement peut se spécialiser davantage dans ce domaine. Il peut élargir ses connaissances pour inclure la gestion des stocks, la logistique, la coordination des flux de marchandises et la collaboration avec les fournisseurs et les partenaires commerciaux.

  • Gestion des opérations : Avec une expérience en ordonnancement, un ingénieur peut progresser vers des rôles de gestion des opérations. Cela implique de superviser et d’optimiser les processus de production, d’améliorer l’efficacité opérationnelle, de gérer les ressources, de développer des stratégies d’amélioration continue et de collaborer avec différentes équipes pour atteindre les objectifs opérationnels.

  • Consulting en gestion des opérations : Certains ingénieurs en ordonnancement choisissent de devenir consultants en gestion des opérations. Ils peuvent travailler en tant qu’experts externes, offrant des services de conseil en matière de planification, de coordination des opérations, d’optimisation des processus et de mise en œuvre de bonnes pratiques dans différentes organisations.

  • Spécialisation technique : Un ingénieur en ordonnancement peut également choisir de se spécialiser dans une branche spécifique de l’ordonnancement, telle que la planification de la production, la planification des projets complexes, la gestion des ressources, l’ordonnancement en temps réel, etc. Cette spécialisation peut lui permettre de devenir un expert recherché dans son domaine.

  • Formation et recherche : Certains ingénieurs en ordonnancement développent une carrière dans l’enseignement, la recherche ou la formation. Ils peuvent partager leur expertise en tant que professeurs universitaires, chercheurs ou formateurs spécialisés dans les domaines de la planification, de la coordination des opérations et de l’optimisation.

Métiers similaires