Les Start-Up à suivre dans l’Industrie en 2024

les start-up à suivre en 2024

Le monde est à un tournant de son histoire, entre évolution et écologie, l’industrie que nous connaissions est révolue. Désormais les entreprises et startups doivent faire preuve d’innovations afin de répondre aux règles du jeu mondial. Retrouvons certaines startups qui fort de leur projet et innovations peuvent aider voir résoudre certains problèmes actuels. Le futur de l’Industrie est à portée de main, un futur plus vert, plus autonome et plus intelligent.

Les Start-Up

CarbonFarm

CarbonFarm est une start-up française innovante dans le domaine de la décarbonation de la riziculture. Fondée par Vassily Carantino et James Hastwell, l’entreprise a récemment levé 2,5 millions d’euros, majoritairement en fonds propres, pour étendre son impact sur l’agriculture mondiale. Elle a attiré l’attention de plusieurs investisseurs significatifs, notamment Racine², Serena, makesense, Techmind, Ponderosa, AgFunder, Climate Capital, et Bpifrance.

La mission principale de CarbonFarm est de réduire les émissions de méthane dues à la riziculture, un secteur responsable de 12% des émissions mondiales de méthane. La start-up propose une solution innovante pour suivre les pratiques agricoles via des images satellites et un système d’intelligence artificielle capable de détecter les nappes phréatiques avec une précision de 95%. Leur technique recommande l’assèchement temporaire des rizières pour réduire significativement les émissions de méthane et la consommation d’eau, sans impacter le rendement.

L’approche de CarbonFarm inclut également un modèle économique basé sur les crédits carbone, incitant ainsi les agriculteurs à adopter des pratiques durables. Elle cible principalement les marchés en Asie, où se concentre la majorité de la production de riz, mais aussi en Afrique et en Amérique du Sud. La start-up est déjà active dans plusieurs pays, dont le Vietnam, l’Inde, l’Espagne, le Portugal, et le Ghana, et participe à des projets de décarbonation à grande échelle, comme avec le programme de développement des Nations Unies au Ghana.

Avec une équipe de 12 salariés, CarbonFarm envisage d’étendre son champ d’action au-delà de la riziculture, avec l’objectif de devenir une référence en matière de certification carbone dans l’agriculture, en se concentrant sur les cultures souvent négligées dans les pays en développement. La start-up se positionne ainsi comme un acteur majeur dans la lutte contre le changement climatique dans le secteur agricole.

Dioxycle

Dioxycle est une start-up française novatrice fondée en 2021 par Sarah Lamaison et David Wakerley, qui vise à transformer le CO2 en produits chimiques neutres en carbone, notamment de l’éthylène, utilisé dans l’industrie plastique. Leur technologie, un électrolyseur avancé, a été développée suite à des recherches menées conjointement entre Cambridge, Stanford et le Collège de France. La technologie de Dioxycle utilise de l’électricité renouvelable pour convertir le CO2 émis par les usines en produits chimiques réutilisables ou vendables.

La start-up a réalisé une levée de fonds significative de 15 millions d’euros, soutenue par des acteurs majeurs comme Breakthrough Energy de Bill Gates, Bpifrance et Lowercarbon Capital. Cette levée de fonds vise à développer un démonstrateur industriel pour valoriser les émissions carbonées à grande échelle. Dioxycle se concentre sur les secteurs difficiles à décarboner, tels que la chimie, la sidérurgie et la manufacture, et propose une solution de « retrofit industriel » pour transformer les émissions en produits chimiques utiles.

Leur approche vise à rendre la décarbonation économiquement viable, sans surcoût par rapport à l’utilisation d’énergies fossiles. L’objectif est de créer un cycle du carbone dans l’industrie, à l’image de la photosynthèse dans la nature. Dioxycle se distingue par sa capacité à produire de l’éthylène bas-carbone, un produit essentiel pour de nombreuses industries, de manière plus écologique et économique.

Avec une équipe de 20 collaborateurs, principalement des chercheurs, Dioxycle envisage de doubler ses effectifs et de recruter des profils plus industriels pour accélérer la mise à l’échelle de ses systèmes. La start-up planifie de déployer son premier prototype industriel et vise une commercialisation en 2026, avec l’ambition de réduire les émissions de CO2 de manière significative et contribuer à la lutte contre le changement climatique.

WooDoo

Woodoo est une start-up française innovante dans le domaine de la construction, fondée en 2017, qui révolutionne le secteur en développant des matériaux de construction en bois à haute résistance et à carbone net négatif. Cette entreprise a été créée par un architecte ayant une expérience significative dans la construction en bois, qui a identifié le potentiel du bois comme solution durable aux défis environnementaux et de la crise des matériaux de construction.

Woodoo se concentre sur la transformation du bois en un matériau composite avancé, comparable en résistance au métal mais beaucoup moins cher. Le processus implique l’élimination sélective de la lignine, laissant une structure cellulaire qui peut être renforcée avec un mastic biosourcé. Ce procédé permet de créer un bois résistant aux intempéries, au feu, et doté d’une résistance mécanique exceptionnelle.

La technologie de Woodoo offre des avantages significatifs en termes de coût, d’approvisionnement, de performance, de carbone et d’exécution. Elle permet de construire des structures plus hautes et plus solides à un coût inférieur à celui des matériaux traditionnels. De plus, elle se concentre sur l’utilisation de bois de moindre qualité, malade ou mort, ce qui contribue à la gestion durable des forêts.

Woodoo a déjà attiré l’attention dans les secteurs du luxe et de l’automobile et envisage une expansion plus large dans le secteur de la construction. Avec une équipe diversifiée de professionnels dans des domaines comme la chimie, la bio-ingénierie, et l’ingénierie des matériaux, la start-up vise à construire un avenir carboneutre en apportant des innovations majeures dans l’industrie de la construction.

Exotec

Exotec, fondée en 2015 et basée à Croix dans les Hauts-de-France, est une start-up française spécialisée dans la robotique et les logiciels pour la logistique. Créée par Renaud Heitz et Romain Moulin, anciens collaborateurs de BA Systèmes, Exotec développe des solutions automatisées pour la préparation de commande, notamment avec des robots Skypod et le système Fleet Control pour la gestion des flottes de robots. Ces solutions visent principalement les e-commerçants dans divers secteurs tels que la culture, la mode et l’alimentaire.

La société a réalisé plusieurs levées de fonds, dont la plus récente en janvier 2022 de 335 millions de dollars, portant sa valorisation à 2 milliards de dollars et la classant parmi les licornes françaises. Parmi ses investisseurs, on trouve 360 Capital, Breega, Iris Capital, Dell Technologies Capital et Goldman Sachs Asset Management.
Exotec a établi des partenariats stratégiques avec des acteurs importants comme Cdiscount, Walmart, eBay, Sephora, et Uniqlo. Ils ont notamment déployé leur technologie chez Cdiscount à Bordeaux en 2017. En 2019, ils ont signé un accord avec AHS, un intégrateur de solutions logistiques nord-américain, et ont été choisis par Uniqlo pour robotiser ses entrepôts.

L’entreprise s’est développée internationalement, en s’implantant au Japon pour collaborer avec Uniqlo et en ouvrant des bureaux à Atlanta, États-Unis, en 2021. Exotec a également signé un contrat avec Decathlon au Canada la même année. Avec une capacité de production de 300 robots par an dans son site à Croix, Exotec est en pleine expansion, renforçant sa présence dans le secteur de la robotique logistique à l’échelle mondiale.

Ces start-up représentent une nouvelle vague d’innovation industrielle, axée sur la durabilité et l’efficacité, préparant le terrain pour un avenir plus vert et plus intelligent.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn